EXPOSITION EN COURS

Qui est Mary Russell ?

Une Américaine à Paris, journaliste, photographe et épicurienne.

Mary est née à Boston, fille d’un père militaire muté à l’Amirauté de la 6e flotte à Villefranche-sur Mer, elle reçoit une éducation française, qu’elle poursuit à l’École Nationale des Arts Décoratifs de Nice, avant de retourner aux États-Unis.

Avec son énergie, son culot, son look et sa French touch, elle séduit la papesse de la mode, Diana Vreeland. L’espiègle Mary est alors propulsée comme assistante du journal Glamour à New York et plus tard à Paris.

« J’ai toujours aimé l’aventure et me suis toujours imaginée comme une héroïne de mon propre film. »

Commence alors à Paris, l’aventure de son film qui dépassera de loin son imagination. Son rôle était de découvrir les jeunes créateurs de ces années 60 bouillonnantes, comme le jeune Yves Saint Laurent. Elle fait mieux : elle le séduit. Amie d’Andy Warhol et sa bande à New York et de David Bailey à Londres, elle réveille, avec Yves, cette nouvelle génération glamour, provocante et talentueuse.

Styliste photo pour les pages de Vogue américain, elle travaille avec Helmut Newton, Jeanloup Sieff, David Bailey, Lord Snowdon, ou Henry Clarke. Sa passion, la photographie, s’épanouit auprès d’eux. Voyeuse intrépide, elle s’arme d’un Nikon fétiche et commence à voler le temps.

« Nous ne pensions jamais vieillir et rester entre nous. »

Les photographies de cette exposition sont, pour la plupart, tirées du livre Entre nous. Intimité du chic bohème des années 1960 et 1970. Un photo-mémoire de Mary Russell, publié par Flammarion en novembre 2019 sous la direction de Pierre Passebon.

Dossier de presse :
Français
Anglais


Expositions passées

galerie de Photos au Musée Yves Saint Laurent : Un Jardin rêvé d'Umberto Pasti qui se trouve au nord du Maroc

Un jardin rêvé Rohuna – Nord du Maroc

UMBERTO PASTI et  NGOC MINH NGO

La Fondation Jardin Majorelle est très heureuse d’annoncer la signature du livre « Un jardin rêvé Rohuna – Nord du Maroc », de l’écrivain et horticulteur UMBERTO PASTI et la photographe NGOC MINH NGO, le 19 décembre, 2019 au musée YVES SAINT LAURENT marrakech. 

Arrivé il y a plus de 30 ans au Maroc, la passion d’Umberto Pasti pour la flore sauvage de Tanger et de ses environs l’a amené à créer son jardin, Rohuna. Il transplante des milliers de plantes sauvées des chantiers de construction avec l’aide des hommes du village. Un jardin de la consolation à la végétation luxuriante rend ainsi hommage à certains des tableaux d’Henri (Le Douanier) Rousseau. Ce jardin sur une colline se réserve aux espèces sauvages du Nord du Maroc (narcisse, iris, crocus et autres). La célèbre photographe Ngoc Minh Ngo a capturé la beauté poétique de ce lieu unique et exceptionnel aux paysages grandioses et aux champs verdoyants. 

Cette série de photographies accompagnera la signature de livre et sera exposée dans la galerie du mYSLm du 19 décembre 2019 au 22 septembre 2020. 

« Le jardin d’Umberto Pasti à Rohuna est autant une autobiographie écrite sur le sol et la flore qu’un havre des plaisirs terrestres. Perché sur une falaise rocheuse reculée surplombant l’Atlantique, sa splendeur naturelle n’a d’égale que sa mission, sauver les fleurs endémiques du nord du Maroc. Il y a quelque chose de biblique dans le paysage de Rohuna, les figuiers et oliviers, les animaux, le mélange de sauvage et de domestiqué, qui rend l’endroit à la fois majestueux et terreste, changeant avec chaque saison mais résolument intemporel. La Rohuna que j’ai découverte, durant les trois années de ce projet, est chaque jour différente, toujours pleine de merveilles. Un matin de février, le ciel était couvert, j’attendais patiemment que les rayons du soleil puissent percer le lourd voile nuageux, et alors le brouillard a commencé à recouvrir la colline voisine, rampant, changeant de forme, à mesure qu’il s’avançait vers la mer. Le paysage entier se transformait sous mes yeux en une scène de mystères infinis. Le temps passant, les collines m’entourant étaient imposantes, plantées dans ce même décor vieux de quelques millénaires où les fleurs sauvages indigènes fleurissent chaque printemps depuis des temps immémoriaux. C’est une grande chance pour moi d’avoir eu l’occasion de vivre et d’être le témoin des vies qui peuplent ce jardin extraordinaire. »

Ngoc Minh Ngo

Information sur le livre 

« Eden Revisited » UMBERTO PASTI et  NGOC MINH NGO

a été édité en premier lieu en anglais chez Rizzoli USA (17 septembre 2019) et en italien « Un giardino atlantico – Rohuna, Nord del Marocco » chez Bompiani  ( 2 octobre 2019) et puis en français « Un Jardin Rêvé – Rohuna, Nord du Maroc »  chez Flammarion (30 octobre 2019).

Une conférence aura lieu à la FSSM  (Faculté des Sciences, Semlalia de Marrakech ), de l’Université Cadi Ayyad, Marrakech, le 20 décembre 2019. 

Cette rencontre sous le nom de « Flore marocaine » en présence d’Umberto Pasti portera sur l’importance de ce  jardin Rohuna, du nord marocain célébrant une flore sauvage pour la plupart endémique, menacée d’extinction. 

Biographies :

Umberto Pasti est un célèbre écrivain italien et horticulteur. Il a notamment publié Le Bonheur du crapaud et Jardins, les vrais et les autres, ainsi que Perdu au Paradis paru en mai 2019 aux éditions Flammarion. 

 Ngoc Minh Ngo est une photographe née au Vietnam dont le travail explore la beauté intrinsèque des plantes et le croisement de l’art, de l’Histoire, de la culture et de la nature. Son travail s’intéresse surtout aux innombrables façons dont les fleurs ont été utilisées dans différentes cultures et époques de l’histoire. Ses photographies ont été publiées dans les magazines Vogue, T Magazine, Architectural Digest, House & Garden (Royaume-Uni) et Cabana. Elle a également publié deux livres avant Un jardin rêvé, Bringing Nature Home : Floral Arrangements Inspired by Nature et In Bloom : Creating and Living with Flowers.